PPT 2010-2015 Vallée de la Drôme Pays de Dieulefit

Le PPT Vallée de la Drôme Pays de Dieulefit concerne quatre Communautés de Communes et 6 communes faisant partie d'aucune intercommunalité. Le territoire du PPT est donc composé des 62 communes et couvre 104 400 hectares.
Pastoralisme Pastoralisme Forte de son expérience en matière de gestion de l’espace et notamment de pastoralisme, au travers de son Plan Local de Gestion de l’Espace 2004-2008, la Communauté de Commune du Pays de Dieulefit s’est engagée à porter le Plan Pastoral Territorial pour l’ensemble du territoire.

carte territoire PPT

Situé à proximité de la Vallée du Rhône, ce territoire présente une densité de population plus importante que le restant de la montagne drômoise avec une densité moyenne de 26 habitants/km². Cette proximité a été à l’origine d’une déprise agro-pastorale particulièrement marquée au cours du siècle dernier ; aujourd’hui elle est la raison d’une forte concurrence sur le foncier mais également source de débouchés pour les produits agricoles et pastoraux du territoire.


L’agriculture occupe une place non négligeable sur le territoire, elle occupe 600 agriculteurs à temps complet. Elle développe des filières de qualité (agriculture biologique, AOC Clairette de Die, agneau de l’adret, AOC Picodon…) et est porteuse d’identité. Elle sait s’adapter au contexte du marché en développant des filières courtes de commercialisation.

 

 

 

 

  

Les points clés du diagnostic

Le domaine pastoral en quelques chiffres

Les surfaces pastorales sur le territoire de la Vallée de la Drôme - Pays de Dieulefit sont diversifiées : parcours en sous-bois, landes, pelouses, estives et alpages.
Environ 9 000 ha de surfaces pastorales utilisées soit 10% du territoire et 30% des surfaces agricoles utilisées.
Des surfaces pastorales potentielles inutilisées à valoriser
.

L'organisation pastorale collective en quelques mots

Plus de 600 agriculteurs à temps complet sur le territoire, avec l’activité d’élevage omniprésent (12 000 ovins, 7 000 caprins, 3 000 bovins et 1000 équins environ). 70% des exploitations pastorales sont spécialisées dans un type d’élevage, avec plus de la moitié en ovin viande. Dans les 30% restants, les combinaisons ovins/ caprins sont majoritaires.brebis
Près de 90 exploitations sont adhérentes à un groupement pastoral (GP) ; il existe 10 GP sur le territoire. Certains secteurs géographiques sont moins bien couverts en termes de structuration collective des éleveurs et les exploitations caprines moins concernées.
 

Les besoins exprimés

Assurer une utilisation stable et sécurisée de l’espace pastoral pour les éleveurs,
Equiper et aménager les surfaces pastorales,
Restaurer et maintenir l’espace pastoral et la ressource pour l’activité économique, les enjeux paysagers, les risques d’incendies….
Reconnaître et valoriser les bonnes pratiques pastorales et environnementales,
Faire connaître le pastoralisme aux autres utilisateurs du territoire, notamment aux randonneurs,
Développer des valorisations conjointes de la ressource pastorale et forestière.

Note de synthèse PPT

Le Plan Pastoral territorial a été validé début 2010 et sera opérationnel jusqu’en 2015.
Ce programme permet d'aider des porteurs de projet (éleveurs, Collectivités, groupement pastoral, etc.) sur des actions s'inscrivant dans le programme suivant:

Axe I : Structurer et Aménager le domaine pastoral

Sur le territoire de la Vallée de la Drôme - Pays de Dieulefit il existe un fort enjeu en terme de structuration du foncier pastoral et de structuration ou restructuration des acteurs pastoraux. Par ailleurs les acteurs pastoraux ont toujours des besoins en termes d’équipement, d’aménagements et d’amélioration de leurs surfaces pastorales. Les actions 1 à 3 répondent à ces besoins.

Action 1 : Structuration du domaine pastoral - Structuration et animation foncière - Structuration et restructuration collective des éleveurs.
Action 2 : Aide à l’acquisition foncière - pour mémoire : aide à la signature de CPP
Action 3 : Equipement et aménagement des surfaces pastorales - Aménagements & équipements pastoraux - Amélioration des surfaces pastorales

Axe II : Faciliter la cohabitation entre acteurs et favoriser la coproduction entre activités

Les espaces pastoraux sont lieu de nombreuses pratiques autres que pastorales ces cohabitions nécessitent parfois d’être améliorées et facilitées, par ailleurs une coproduction de richesses devrait être encourager entre activité pastorale et activité sylvicole. Les actions 4 à 7 ont l’ambition de répondre à ces enjeux et besoins.
Action 4 : Réalisation d’expertises et de diagnostics pastoraux

Action 5 : Développement d’outils d’information et de communication
Action 6 : Mise en place d’outils de concertation

Action 7 : Développement du sylvo-pastoralisme

Axe III : Reconquérir et gérer durablement des espaces pastoraux

Il existe sur le territoire une volonté prononcée et un réel enjeu à remettre en valeur des surfaces pastorales à l’abandonrencontre alpage depuis de nombreuses années ; par ailleurs les éleveurs souhaitent être soutenus dans leur travail de reconquête de surfaces enfrichées. De ce fait il a été décidé d’expérimenter et de suivre sur quelques sites une forme de soutien au travail de reconquête de surfaces pastorales d’un éleveur / berger et son troupeau.
Action 8 : Expérimentation de reconquête d’espace par un éleveur / berger et son troupeau.

 

Projets aidés

Structuration de domaine pastoral

Une animation est réalisée par l’ADEM (Association Départementale d’Economie Montagnarde) pour améliorer la structuration collective des éleveurs.
En effet, les groupements collectifs d’éleveurs, appelés groupements pastoraux, permettent aux éleveurs :
- de favoriser une stabilité d’utilisation de leurs surfaces pastorales;
- d’organiser les conditions techniques du pâturage par une réflexion commune et une mise en commun de moyens ;
- de constituer un interlocuteur unique et reconnu auprès des partenaires locaux ;
- de mobiliser des outils financiers des collectivités publiques pour les accompagner dans leurs démarches d’aménagement de la gestion des pâturages.

Investissements pastoraux

13 dossiers de travaux portés par des groupements pastoraux ont été validés ce qui représente environ 383 656 € d’investissement:
- l’achat de clôture fixe pour créer de nouveaux parcs, pour remplacer des vieux parcs en mauvais état ou pour diviser des parcs existant afin d’affiner la gestion de la ressource pastorale ;
- l’amélioration de la ressource pastorale, par débroussaillage sur certains secteurs, par une légère éclaircie en
zone boisée pour améliorer la circulation des animaux ;
- l’achat de parcs de contention mobile pour pouvoir décharger et charger les animaux et leur faire des soins sur les surfaces de parcours ;
- l’achat de tonnes à eau pour l’abreuvement sur les zones de parcours ;
- l’amélioration de cabane pastoral
e.

Expertise pastorale sur les bois communaux d'Eyzahut

Ces bois ont été identifiés comme une zone potentielle de pâturage sous forêt.
La Communauté de Communes du Pays de Dieulefit souhaite réaliser une évaluation de la ressource fourragère afin de déterminer :
- le potentiel du site pour une pratique de pâturage sous forêt (chargement moyen par hectare, type de troupeau, périodes propices au pâturage sur ladite zone, etc.),
- un affinage du périmètre à partir de critères techniques de pâturage sous forêt
- des recommandations techniques, le cas échéant, pouvant notamment orienter les recherches d’utilisateur (d’éleveur), les travaux forestiers et les équipements à prévoi
r.

Reconquête d'un espace pastoral par un éleveur et son troupeau: le site du Bridon à La Bégude de Mazenc

sylvopastoralismeLa Communauté de Communes de Dieulefit Bourdeaux s’engage en faveur du pâturage sous forêt afin de répondre à plusieurs enjeux liés au soutien de l’activité pastorale, à la remise en valeur d’espaces délaissés, à la création de coupures vertes dans des massifs forestiers pour lutter contre les risques incendies, ou encore, à la demande de zones à pâturer par les éleveurs.

La Commune de La Bégude s’est mobilisée aux côtés de la CCDB afin de reconquérir des surfaces communales boisées. 200 brebis appartenant à trois éleveurs occupent depuis juin 2012, en période estivale, un espace délimité de 50 ha. Dans un premier temps, le site a été peu productif, en raison d’un embroussaillement important. Plusieurs mois de pâturage ont été nécessaires pour les rendre à nouveau intéressants d’un point de vue pastoral (circulation des animaux, quantité et qualité de la ressource).

Eleveurs et techniciens continuent de réfléchir à une meilleure gestion du site et de la ressource,  lors des prochaines saisons d’estive, il sera prévu de réaliser des efforts matériels et humains pour faciliter le fonctionnement collectif du groupement d’éleveurs, ou encore d’améliorer la signalétique sur le site pour alerter le randonneur de la présence de troupeau.
 

Animation d'un groupe de travail pour la gestion des conflits d'usage et conception d'outils de communication touristique autour du pastoralisme

Les espaces pastoraux sont le lieu de pratiques d’activités de pleine nature (randonnées équestres, pédestres, VTT, chasse, etc.) ; or, la multiplicité des activités et des usagers d’un même espace, peut parfois entrainer des situations conflictuelles.

En effet, une méconnaissance des activités pastorales, emblématiques du territoire, mène parfois à des incompréhensions ou à des comportements allant à l’encontre d’une bonne cohabitation. Dès lors, la mise en place d’une cellule de concertation afin de limiter les conflits d’usage a été définie comme une priorité sur le Pays de Dieulefit Bourdeaux.

Ce groupe de travail est animé par les services tourisme et agriculture de la Communauté de Communes. La mobilisation des deux services concernés permet de faire le lien, d’une part, avec l’ensemble des partenaires/prestataires touristiques, ainsi que les acteurs locaux engagés dans le développement des activités d’accueil et de pleine nature ; d’autre part, avec la primage guide bonnes pratiquesofession agricole (GP, éleveurs, ADEM, chambre d’agriculture…), propriétaires privés, communes, chasseurs, forestiers…

Après avoir organisé un Eductour sur la Thématique "Pastoralisme et pratique des sports de pleine nature", la CCDB  propose une guide de "bonnes pratiques" à destination des pratiquants de sports et loisirs de pleine nature. La collectivité souhaite porter à connaissance les enjeux économiques et environnementaux liés au maintien du pastoralisme et asurer une meilleure cohabitation entre usagers des espaces pastoraux.
 

 

L'opération de communication est soutenue par l'Europe et la Région Auvergne-Rhône Alpes.

logo region Logo FEADER

 

Equipements pour la gestion concertée des espaces pastoraux

portillonL'équipement de portillons est la continuité de l'animation d'un groupe de travail pour la gestion des conflits d'usage et conception d'outils de communication touristique. Les espaces pastoraux sont souvent le lieu de pratique d'activités de pleine nature (randonnée, équestre, pédestre, VTT, chasse ...); la multiplicité des activités et des usagers d'un même espace, ainsi que la méconnaissance de l'activité pastorale, peut parfois entraîner à des incompréhensions ou à des comportements allant à l'encontre d'une bonne cohabitation.
Ainsi en complément des rencontres de concertations et des documents d'informations, l'aménagement des espaces partagés s'est avéré nécessaire afin de faciliter l'itinérance des randonneurs tout en assurant la tranquillité et la sécurité des zones pastorales.
La CCDB a acquis et installé des portillons à fermeture automatique et passages canadiens sur les chemins de randonnées traversant des parcs de pâturage.

Cette action est soutenue par le Conseil Départemental de la Drôme, l'Europe et la Région Auvergne-Rhône Alpes.

logo region logo CD Drôme Logo FEADER